Équipe Sociétés

 

Animateurs :
 
  Hélène Salomon Camille Girault
Mots clés : Cultures ; Pratiques ; Politiques ; Montagne
Disciplines cœur : géographie humaine, archéologie, sociologie, économie

Chiffres clés :

13 personnels permanents
10 thèses en cours
 

Objectifs de recherche

L’équipe Sociétés souhaite aborder les sociétés à travers leurs rapports à l’espace, aux transitions et valeurs, ainsi que leurs rapports à la nature et l’environnement, selon différentes temporalités et dans une interdisciplinarité « molle » permettant de proposer un éclairage original aux enjeux actuels.

Les espaces et les spatialités :
Etudier les espaces et les spatialités permet de comprendre la manière dont les sociétés les construisent, se les approprient et les perçoivent ; les espaces sont ainsi non seulement le reflet de jeux d’acteurs complexes, de lieux investis culturellement et historiquement, marqués par les implantations humaines au cours du temps, mais l’espace est aussi un objet d’étude à part entière. Entendues comme l’ensemble des rapports que les individus et les groupes humains entretiennent avec ce dernier, les spatialités peuvent traduire des formes variées d’accessibilité ou de marginalité, de conflictualité et de complexité. Cette approche est particulièrement justifiée par la composition de l’équipe (géographie humaine, sociologie, économie, archéologie) et elle renvoie, de fait, aux territoires et aux processus de territorialisation étudiés. Les jeux d’échelles et de temps, l’appréhension des distances, les formes de mobilité, les modalités de régulation, d’exploitation, de valorisation ou encore de protection de l’espace et des ressources qu’ils contiennent (pourvoient) sont centrales dans les travaux de l’équipe Sociétés.

Les transitions et les valeurs :
Dans un contexte de prise en compte – à géométrie variable – des problématiques environnementales, la transition est de plus en plus considérée de manière englobante, appartenant à des systèmes, c’est-à-dire comme étant le passage de systèmes de valeurs à d’autres. Les acteurs, les espaces et territoires investis sont directement concernés par ce processus de transition. La question de l’exploitation des ressources, (dont les ressources énergétiques), des choix politiques qu’elle suppose quant à leur exploitation et du devenir des sites d’exploitations est particulièrement étudiée dans le cadre de l’équipe Sociétés. D’autres questionnements en lien direct avec des changements d’attribution de valeurs à des objets sont et seront toujours au cœur des travaux de cette équipe. L’objectif est d’apporter de nouveaux éclairages sur des objets et sites étudiés (connaissances intrinsèques), sur la contextualisation des objets, des produits et des lieux (analyse des modalités de production des artefacts et des habitats associés) et sur les enjeux actuels de patrimonialisation, de valorisation et de mise en tourisme (enjeux de protection, formes de gestion et modes de médiation).

La nature et l’environnement :
La nature et l’environnement sont deux notions complémentaires et la seconde ne remplace pas la première. La nature est une réalité sensible, perçue individuellement et investie collectivement et culturellement ; l’environnement est souvent entendu comme la réalité biophysique englobante des sociétés mais il est tout autant une construction physique, sociale et culturelle. Un des enjeux de l’équipe Sociétés est de poursuivre l’étude du rapport des sociétés à la nature et à l’environnement au-delà d’une simple analyse focalisée sur l’interface homme/milieu. Ainsi, la nature sera abordée, par exemple, comme objet patrimonialisé avec les sites naturels classés ou labellisés, avec les géosites ou les espaces protégés qui sont au cœur de problématiques politiques et d’enjeux sociétaux. L’étude de la nature et de l’environnement par les chercheurs de l’équipe Sociétés s’appui donc logiquement sur l’analyse des discours, des représentations ou des processus de gouvernance.

Positionnement dans les thèmes du labo, interactions avec les autres équipes

La compréhension des sociétés ouvre la possibilité d’apprécier comment les espaces et les ressources mobilisées ont été changeants, inscrits dans une dynamique de co-habitation/exploitation/modelage, qui a pris diverses formes depuis plusieurs dizaines de millénaires. Il s’agit bien d’observer, d’analyser et de comprendre les espaces et les sociétés du passé à l’actuel. Les notions, concepts et principes théoriques sont traités par l’équipe à travers un vaste panel d’objets d’études à différentes échelles spatiales et temporelles, de l’artefact (vestiges archéologiques), de paysages construits aux discours et représentations, et des acteurs à une sélection de régions et de sites. L’essentiel des recherches porte sur les montagnes (France, Amérique latine, Afrique australe, Europe du nord), sans exclure d’autres contextes pour permettre d’éventuelles comparaisons. Les principales méthodes mobilisées reposent sur l’analyses de corpus et de discours par des approches quantitatives et qualitatives. Les analyses intègrent des approches critiques en s’appuyant sur l’historiographie et l’épistémologie.

1. Problématiques

Présentation sur les problématiques de l’équipe

2. Objets d’étude

Présentation sur les principaux objets d’étude

3. Méthodologie

Présentation sur les méthodes et outils sur lesquels s’appuient les travaux de l’équipe

4. Programmes, partenariats et réseaux

Programmes, réseaux et partenariats dans lesquels s’insèrent les travaux de l’équipe