L’impact du climat sur la déstabilisation des glaciers rocheux alpins

23 juin 2021 par Christine Piot
Publication dans Nature Communication Earth & Environment

Pour la première fois, des chercheurs de l’Université Grenoble Alpes, du CNRS et de l’Université Savoie Mont Blanc ont étudié de façon systématique l’évolution de la dynamique des glaciers rocheux au cours des sept dernières décennies pour l’ensemble des Alpes françaises, fournissant une évaluation à long terme des taux de déplacement et de l’occurrence de la déstabilisation. Leurs résultats montrent que les vitesses des glaciers rocheux ont augmenté de manière significative depuis les années 1990, parallèlement au développement de la déstabilisation sur 18 formes (soit 5% des 337 glaciers rocheux actifs de la région). Ce signal est cohérent dans toute la région et est corrélé avec les températures de l’air, ce qui suggère qu’un réchauffement du climat joue un rôle important dans ce processus. Ces résultats font l’objet d’une publication dans la revue Nature Communication Earth & Environment.

Glacier rocheux déstabilisé de Punta Nera (vallée de la Maurienne, France)
Les indices géomorphologiques de la déstabilisation du glacier rocheux de Punta Nera, en haute Maurienne (6.66347°E, 45.12486°N), depuis une large cassure à l’amont jusqu’à un front raide et raviné en passant par toute une série de crevasses arquées, témoignant de taux de déformation élevés.

Pour en savoir plus :

  • page de l’UGA résumant l’article à ce lien
  • l’article publié dans Nature Communication Earth & Environment à ce lien

A lire aussi