Équipe Morphodynamiques

Les dynamiques de l’évolution des géomorphologies en liaison avec les forçages internes, externes et anthropiques

News Equipe : Un award pour un jeune chercheur de l’équipe ! (en bas de page)

 
Animateurs :
   
  Yann Rolland Ludovic Ravanel

Mots clés :

Haute montagne, relief, karst, structure géologique, socio-écosystèmes, érosion, aléas, changements climatiques, écroulements, imagerie, modélisation, géochronologie, géopatrimoine (géomorphosites), anthropo-géomorphologie, long terme-court terme, amont-aval

Disciplines cœur :

Géomorphologie – Géographie physique – Paléo-géographie – Géologie – Géochronologie- Imagerie géophysique – Dendrogéomorphologie – Géoarchéologie – Karstologie

 

Chiffres clés :

10 personnels permanents
7 thèses en cours
10 projets/programmes en cours

Objectifs de recherche

L’équipe se concentre sur les processus & dynamiques de la GEOMORPHOLOGIE

  • Évolution des reliefs à différentes échelles de temps (formation et évolution long terme -court terme des chaînes de montagne).
  • Réponse aux changements climatiques passés et actuels.
  • Impacts sur les sociétés (aléas, pratiques, gestion).
  • Caractérisation et cartographie de la géomorphodiversité, méthodes et outils pour la révélation et la gestion des « géomorphosites » (géomorphologie patrimoniale).
  • Modelé géomorphologique lié aux actions anthropiques et gestes culturels (anthropo-géomorphologie) dans les sites archéologiques comme dans les reliefs souterrains et extérieurs

Les domaines d’étude principaux sont la haute montagne et les milieux karstiques, dont les évolutions actuelles sont contrôlées par des processus thermiques, physico-chimiques, hydro-dynamiques, et mécaniques des structures géologiques. Les objets d’étude se situent à l’interface entre (i) couverture neigeuse et glaciaire, permafrost pour la montagne et (ii) réseaux karstiques, milieu géologique, environnement extérieur pour les systèmes souterrains. La nature lithologique, l’anisotropie, l’état de fracturation et les conditions bio-climatiques contrôlent l’évolution des modelés géomorphologiques.

Verrous scientifiques sur lesquels l’équipe se concentre, sont :

Liaison entre les processus d’érosion long terme dans les chaînes de montagne (à l’échelle des millions d’années) et les dynamiques à court terme (Holocène / active).

Compréhension de l’évolution du permafrost et des glaciers rocheux dans la dynamique du réchauffement climatique actuel.

Dynamique amont-aval dans les processus d’érosion et de transport-dépôt (de la dynamique des transferts à celle des aléas), de la haute montagne aux basses vallées.

Compréhension du développement des réseaux karstiques de montagne en lien avec les dynamiques glaciaire-interglaciaire long-termeau cours du Quaternaire.

Appréhension et définition du rôle des communautés humaines passées et actuelles dans l’évolution et l’aménagement des paysages physiques.

Complémentarité d’expertises sur les objets d’étude de l’équipe en cartographie 3D, Monitoring / géophysique sub-surface, géologie structurale, géochronologie multi-méthodes couvrant les gammes long terme-court terme (cosmogéniques, OSL, U-Th-Pb…), dendro-géomorphologie, modélisation numérique.

 L’objectif est de mieux quantifier et analyser les processus d’érosion et d’évolution des versants et des reliefs souterrains afin d’établir leurs scénarii d’évolution dans le cadre d’une meilleure appréhension amont-aval des aléas géologiques.

Les liens avec les autres équipes via les différents thèmes fédérateurs :

Un award pour un jeune chercheur de l’équipe ! (news équipe -23/6/20)

Le journal scientifique Arctic, Antarctic, and Alpine Research décerne chaque année un prix pour récompenser l’excellence d’un travail de recherche et sa contribution à notre compréhension des problématiques physiques dans les environnements froids.
Le nouveau lauréat est Jacques Mourey pour son article “Effects of climate change on high Alpine mountain environments: Evolution of mountaineering routes in the Mont Blanc massif (Western Alps) over half a century” co-rédigé par Mélanie Marcuzzi, Ludovic Ravanel & François Pallandre (DOI: 10.1080/15230430.2019.1612216).

Il documente les effets du changement climatique sur les itinéraires d’alpinisme du massif du Mont Blanc à partir de l’ouvrage « Le 100 plus belles courses » de Gaston Rébuffat. (cf ci-dessous).

1. Problématiques

Présentation sur les problématiques de l’équipe

2. Objets d’étude

Présentation sur les principaux objets d’étude

3. Méthodologie

Méthodes et outils de l’équipe Morphodynamique

4. Programmes, partenariats et réseaux

Programmes, réseaux et partenariats dans lesquels s’insèrent les travaux de l’équipe